Les Agit Propalogandistes

Lisez AGIT-LOG !!! Agit-Prop Blog politique et militant ! Critique des mythologies contemporaines ! Ironie subversive ! Démystification des discours médiatiques inféodés !

Derniers Brûlots

Après l'ouverture à gauche de Sarko, l'ouverture à droite du PS


Les Agit Propalogandistes, le 30/07/2007 à 7:47 / dans : Gauches : critique sinistrologique


    Bockel, Besson, Lang, Strauss-Kahn,... Sarkozy a entrepris, tel Hercule, de nettoyer les écuries de Solférino. Reconnaissons-lui ce mérite: si sa stratégie d' "ouverture à gauche" continue au même rythme, nous serons d'ici peu débarassés une bonne fois pour toute des "éléphants" et autres "jeunes lions" impatients de dévorer leur part d'un pouvoir auquel ils aspirent depuis que Tonton leur a mis pleins de rêves dans la caboche. Certains, sans doute plus impatients que les autres, semblent cependant vouloir aller plus vite que la musique et apportent désormais leur soutien objectif à l'opération de Sarkozy en tentant d'ouvrir leur parti aux idées de la droite.

Il faut dire que Ségolène Royal nous avait déjà mis la puce à l'oreille en affirmant il y a quelques semaines que si elle avait été élue, elle n'aurait pas appliqué les mesures figurant dans ses engagements de campagne (généralisation des 35 heure, augmentation du SMIC à 1500 euros) estimant qu'il était impossible de les mettre en oeuvre....

Manuel Valls, député socialiste de l’Essonne, lui a emboîté le pas lundi sur RMC en annonçant qu’il fallait "faire imploser" le PS et «changer en profondeur ses idées» et ses méthodes de travail. Il a ajouté que le projet socialiste à l’élection présidentielle "était en décalage par rapport aux attentes des Français et aux évolutions de la société, sur le travail ou sur l’autorité républicaine par exemple".

Concernant les 35 heures, il a estimé que "parfois, cela a été perçu par beaucoup de nos compatriotes comme un frein à gagner plus, comme une répartition du travail qui ne correspondait pas à leur envie de travailler plus pour gagner plus".

Quitte à s'ouvrir aux idées de la droite, pourquoi ne pas accepter un petit ministère-bidon ou un secrétariat d'Etat avec ses anciens camarades du PS enrôlés par Sarkozy? Ce dernier a sans doute flairé ici une âme facile à damner puisque, d'après le Canard Enchainé du 9 juillet dernier, il aurait tenté d'arracher le ralliement de Valls à son gouvernement, lui confiant trois semaines auparavant: "Je t’avais dit il y a 4 ans que je te prendrai dans mon gouvernement. L’heure est venue. Nous sommes en 1958, vous êtes morts et en avez pour un moment a être dans l’opposition. Alors saute le pas."

Dans un entretien au Parisien Dimanche, Manuel Valls avait la veille mis en garde les socialistes contre une nouvelle diabolisation de Nicolas Sarkozy déclarant vouloir accorder au président de la République le bénéfice du doute sur l'ouverture à gauche.  Il s'est piqué en outre de distinguer "les simples débauchages des modestes mais véritables changements" comme confier la présidence de la commission des Finances de l'Assemblée nationale à un membre de l'opposition. Le président, a-t-il ajouté, "nous livre une guerre de mouvement qui déstabilise aussi son propre camp. Au-delà des craintes que sa démarche peut susciter, je veux prendre cela comme une invitation à l'initiative."

Laissons donc Valls et ses amis prendre ce type d'initiative... Quant à nous, nous reprendrons l'initiative, mais à gauche !




Mots-clés: Manuel Valls, Parti socialiste, Ségolène Royal, Sarkozy, PS, 35 heures, gauche, droite


Trackbacks
Pour faire un trackback sur ce billet : http://agitlog.zeblog.com/trackback.php?e_id=228991

Commentaires / Gueulantes
Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire / pousser une gueulante

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
AGIT-LOG - blog politique de gauche - CopyLEFT Agit-Log 2007-2010.

Optional graphic: 108 x 30, 485 bytes, transparent

sur AGIT-LOG sur le WEB