Les Agit Propalogandistes

Lisez AGIT-LOG !!! Agit-Prop Blog politique et militant ! Critique des mythologies contemporaines ! Ironie subversive ! Démystification des discours médiatiques inféodés !

Derniers Brûlots

Nos amis les bêtes


Les Agit Propalogandistes, le 27/05/2007 à 12:26 / dans : Général


Les silhouettes en carton mises en place par les Verts allemands, le 22 mai 2007


Le G8 d'Heiligendamm protégé par une clôture
LEMONDE.FR avec AFP | 25.05.07 | 10h12  •  Mis à jour le 25.05.07 | 10h24

a police allemande, chargée de la sécurité du sommet du G8 qui se tiendra du mardi 5 au vendredi 8 juin à Heiligendamm, a annoncé que toute manifestation serait interdite pendant le sommet dans une zone s'étendant jusqu'à 5 kilomètres autour du lieu où se réuniront les chefs d'Etat. Afin de protester contre l'édification d'une clôture empêchant les manifestants d'approcher, les Verts ont installé des silhouettes en carton des dirigeants des membres du G8.


Cette"barrière technique" entoure la localité sur 11,6 kilomètres. Ce grillage métallique de 2,50 m de haut, surmonté de barbelés, est censé tenir à distance les manifestants altermondialistes attendus dans la région. "La sécurité, d'accord. Mais quand même, c'est un peu exagéré. Ils auraient pu construire quelque chose de plus petit, de moins voyant", commente un touriste.


Reportage
Le dispositif de sécurité entourant le sommet du G8 provoque une polémique en Allemagne
LE MONDE | 25.05.07 | 17h25  •  Mis à jour le 25.05.07 | 17h25
BERLIN CORRESPONDANCE

lors que les polémiques enflent au sujet des mesures de sécurité entourant le sommet du G8 réunissant, du 6 au 8 juin à Heiligendamm, les huit pays les plus industrialisés (Etats-Unis, Canada, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon, Russie), la chancelière allemande Angela Merkel (CDU) a réaffirmé ses ambitions en matière de protection du climat lors d'un discours prononcé, jeudi 24 mai, au Bundestag. "Nous devons rapidement réduire les émissions de gaz à effet de serre pour limiter le réchauffement de la planète à deux degrés", a plaidé la chancelière. "Je ne sais pas encore si cela sera possible à Heiligendamm", a-t-elle concédé. L'Allemagne risque en effet de se heurter au refus des Etats-Unis d'adopter des objectifs précis en matière de lutte contre le réchauffement climatique.


Par ailleurs, la chancelière a justifié les dispositifs de sécurité relatifs à l'organisation du sommet du G8 dans la cité balnéaire au bord de la mer Baltique. "Ceux qui critiquent aujourd'hui les mesures, seraient les premiers à nous faire des reproches si des violences survenaient", a-t-elle souligné.

UN MUR GRILLAGÉ DE 12 KM

Pour assurer le bon déroulement de la rencontre des chefs d'Etat ou de gouvernement, l'Allemagne se prépare à la plus grande opération policière depuis la fin de la guerre. Face aux quelques dizaines de milliers de manifestants anti-G8 attendus en Allemagne, près de 16 000 agents de police ont été mobilisés. Environ 1 100 soldats leur prêteront main-forte pour sécuriser l'espace aérien et le front maritime de Heiligendamm, et assurer des missions de ravitaillement ou de transport. Le gouvernement n'a pas exclu de rétablir de manière transitoire les contrôles aux frontières.

L'hôtel Kempinski, où se réuniront les chefs d'Etat et de gouvernement, a été entouré d'un mur grillagé long de 12 km, surmonté de barbelés. Sa construction a suscité un certain émoi, en évoquant le mur de Berlin à de nombreux Allemands.

Les perquisitions effectuées dans les milieux d'extrême gauche et les mesures prises pour restreindre les manifestations aux abords de la cité balnéaire ont suscité la colère des organisations d'opposants au G8 et de plusieurs représentants du SPD, partenaire de la CDU-CSU au gouvernement. Durant le sommet, les manifestations seront en effet interdites dans un rayon de 5 km à partir du mur grillagé.

La polémique a rebondi après l'annonce de "prélèvements olfactifs" effectués sur quelques militants anti-G8 arrêtés il y a deux semaines et considérés par la police comme potentiellement dangereux. Selon la justice, ces prélèvements permettront, en cas de violences, de déterminer si ces individus étaient présents ou non sur les lieux. De nombreux députés ont critiqué cette pratique qui rappelle celle utilisée contre les dissidents par la police secrète de l'ex-RDA.


Cécile Calla
Article paru dans l'édition du 26.05.07




Trackbacks
Pour faire un trackback sur ce billet : http://agitlog.zeblog.com/trackback.php?e_id=202970

Commentaires / Gueulantes
Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire / pousser une gueulante

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


  $3:*H' />
AGIT-LOG - blog politique de gauche - CopyLEFT Agit-Log 2007-2010.

Optional graphic: 108 x 30, 485 bytes, transparent

sur AGIT-LOG sur le WEB